Pour diverses raisons, vous souhaitez vous remettre en forme et cela doit probablement faire un bout de temps que vous vous le répétez. Vous n’avez plus pratiqué d’activité physique depuis de longs mois ou depuis plusieurs années, et vous sentez que votre mode de vie doit changer. Alors par où commencer et comment s’y prendre ?

Pourquoi être actif physiquement ?

Au-delà du simple fait que pratiquer une activité physique entraîne une dépense d’énergie, faire du sport permet au corps de bouger, aux muscles d’être sollicités, aux articulations d’être mobilisées et de se sentir bien mentalement. C’est le rôle premier du corps humain : le mouvement. Sans déplacement, le corps devient inactif et se fragilise à plusieurs niveaux :

  • au niveau musculaire : fonte musculaire, perte de tonicité, problèmes cardiaques, augmentation de la masse graisseuse
  • au niveau articulaire : arthrose, perte globale de mobilité
  • au niveau mental : augmentation de la fatigue, troubles du comportement alimentaire et de l’humeur, état dépressif

Ces problématiques sont le résultat d’un des phénomènes les plus étendus de notre civilisation moderne : la sédentarité. Pratiquer une activité physique est capital dans la lutte contre la sédentarité, et tous les problèmes évoqués sont autant de raisons valables pour reprendre une activité sportive.

Comment reprendre une activité physique ?

Avant toute chose, changez vos habitudes de déplacements et favorisez vos propres moyens de locomotion: déplacez vous le plus possible à pieds ou à vélo. Ne prenez pas la voiture pour les petits trajets, et éviter les ascenseurs et les escalators.  Ensuite, en fonction de votre rapport au sport et de vos envies, plusieurs solutions sont possibles.

Vous pouvez :

  • vous inscrire dans une salle de sport pour une pratique individuelle et/ou collective
  • reprendre une ancienne passion ou débuter une nouvelle activité qui vous attire comme faire du roller !
  • vous inscrire dans un club ou une association sportive à une activité spécifique (marche nordique, Pilates, yoga, boxe, athlétisme)
  • rejoindre un petit groupe d’entraînement privé
  • reprendre le sport avec un coach sportif personnel à domicile
  • si vous êtes en bord de mer, vous orienter vers : la nage en mer, la randonnée subaquatique, le paddle, le canoë, la planche à voile, etc.
  • si vous êtes à la montagne, vous orienter vers : la randonnée, le VTT, le rafting, le canyoning, la nage en rivière ou au lac, etc.

L’état d’esprit d’une reprise sportive

Le plus important est de reprendre goût à pratiquer une activité physique, par plaisir et intérêt pour soi, et de ne pas le faire que par obligation. Pour les premières semaines de reprise, allez-y progressivement et de manière bienveillante. Ne cherchez pas de résultat et ne vous fixer pas de délai. Faites simplement et prenez le temps de vous reconnecter à vous-même, à votre corps et à l’activité. Prenez plaisir à pratiquer votre activité sans chercher d’élément de comparaison avec vous-même ou autrui. Vous n’avez rien à vous prouver, ni à qui que ce soit. C’est une démarche personnelle qui doit être guidée par des intentions saines et s’inscrire dans le temps. Avancez doucement mais sûrement. Privilégiez la constance à trop d’un coup et retenez ceci: « Goutte à goutte l’eau use la pierre, alors qu’un sceau de temps en temps n’a pas le même effet ».

L’alimentation dans la remise en forme

Le processus de remise en forme générale passe forcément par la mise en place de nouvelles habitudes alimentaires, plus saines et naturelles. Cela peut nécessiter plus ou moins de ménage et de changements dans vos habitudes alimentaires, en fonction de chacun. Mais c’est pour votre bien ! En d’autres termes, il faut vous reconnecter à une alimentation plus humaine.

Voici les principales lignes d’un comportement alimentaire sain :

  • éviter les produits industriels et (ultra) transformés type plats cuisinées, fritures, pizzas, gâteaux apéritifs, sodas, alcool
  • favorisez les produits laitiers à base de lait cru et limiter les produits UHT et pasteurisés
  • arrêter les produits à base de gluten (blé(s), épeautre, avoine, seigle, maïs)
  • arrêter les sucres rapides (alcool, pain blanc et complet, pâtes, viennoiseries, pommes de terre)
  • consommer des produits bruts, de saison et de filière locale
  • manger tous les jours beaucoup de protéines et de bonnes graisses (d’origines animale et végétale)
  • privilégier les glucides à indice glycémique bas ou moyen (riz, patate douce, quinoa, lentilles, coco, sarrasin)
  • utiliser comme huiles de cuisson uniquement: huile d’olive, graisse coco et beurre de ghee (beurre clarifié)

Mon dernier conseil et pas des moindre: ne faites pas de régime(s) hypocalorique(s) mais cherchez surtout à manger mieux, peu importe la quantité. Chaque repas ou collation doit être une occasion d’influencer positivement votre corps. Chaque chose que vous mangez aura un impact sur le fonctionnement de votre organisme, positif ou négatif.

Un mode de vie sain pour une remise en forme efficace

Ce dernier point concerne avant le sommeil, l’exposition à la lumière, et le choix de vos activités.

  • Dormez en quantité, entre 8h et 10h par nuit. Le sommeil est le plus puissant antioxydant dont le corps dispose. C’est essentiel pour la santé de votre système immunitaire et hormonal. De plus, la maîtrise de votre alimentation passe par un sommeil de qualité, car si vous ne dormez pas assez, il vous sera difficile de réfréner l’envie de manger des produits sucrés et très caloriques.
  • L’être humain, comme tous les autres êtres vivants, est un être de lumière. Favorisez une exposition quotidienne à la lumière naturelle du jour et limitez le plus possible l’exposition à la lumière artificielle (surtout quand il fait nuit). Chez vous, pour vous éclairer le soir, notamment l’hiver lorsque le jour diminue et que la nuit se rallonge, préférez des lumières douces naturelle à faible intensité (lampes de sel d’Himalaya, lumière rouge naturelle). Vous vous endormirez plus vite et dormirez mieux.
  • Privilégiez des activités saines et naturelles, éviter les relations toxiques et conflictuelles. Nous accumulons suffisamment de mauvais stress par le travail, les transports, la vie de famille et les tracas du quotidien, pas besoin de s’en infliger d’autres surtout quand on peut dire non.

En conclusion

Ce qu’il faut retenir