La traction assistée avec l’utilisation de la résistance accommodante est excellent pour débloquer sa première traction, progresser aux tractions ou intensifier une série de tractions en permettant de poursuivre l’effort sans prendre de pause.

Pour la traction assistée avec la méthode de la résistance accommodante, prenez un support permettant de bénéficier de l’assistance jusqu’en position haute de la traction. Saisissez la barre largeur épaules ou un peu en dehors, en prise pronation (pouces tournées l’un vers l’autre) ou supination (pouces à l’opposé).

  1. Progression 1 : Utilisez le support pour vous donner de l’aide sur la montée. Puis, en position haute, décollez les pieds du support et stabilisez la position avant d’entamer la descente avec contrôler. Remontez sur le support et placez de nouveau vos mains sur la barre pour la répétition suivante. Dans cette progression, il n’y a pas d’assistance en position haute et ni sur la descente. C’est la progression la plus difficile.
  2. Progression 2 : Utilisez le support pour la montée et également en position haute. Décollez les pieds juste avant d’entamer la descente, toujours avec contrôle.
  3. Progression 3 : C’est la première régression : vous utilisez l’assistance pendant tout le mouvement sans jamais décoller les pieds du support.

Points importants :

  • veillez à toujours démarrer le mouvement en abaissant et pinçant vos omoplates avant d’engager les bras.
  • veillez à terminer le mouvement ne position haute avec les coudes tirés dans le sol et en arrière du corps.
  • utilisez le support servant d’assistance avec intelligence et subtilité. Le support doit vous donner l’assistance suffisante pour pouvoir réaliser vos répétitions. La façon dont vous allez gérer l’assistance agira sur l’intensité. N’hésitez pas à moduler l’utilisation du support aussi bien au cours d’une répétition que d’une série.

Comment utiliser la méthode de la résistance accommodante avec les tractions assistées ?

Vous pouvez soit utilisez les 3 progression énoncées précédemment séparément ou les utilisez à l’intérieur même d’une série pour poursuive votre effort. Il n’y a aucune limite à l’utilisation de la traction assistée avec la résistance accommodante.

La traction assistée présentée sollicite principalement le grand dorsal. Les muscles abaisseurs et rétracteurs des omoplates sont également sollicités : grand et petit rond, grand pectoral, rhomboïdes, trapèzes moyens et inférieurs. Les muscles antérieurs du bras interviennent également : biceps, long supinateur et  fléchisseurs de l’avant-bras.

La traction assistée avec la résistance accommodante offre de fait plusieurs avantages :

  • cette méthode permet au pratiquant débutant de réaliser la phase concentrique (la montée) de la traction grâce à l’assistance
  • cette méthode permet de poursuivre l’effort en utilisant les différentes progressions/régressions
  • l’utilisation modulable du support et la gestion de l’intensité favorisent une progression sûre et mesurable
  • le pratiquant est placé dans un scénario réaliste (effort, muscles engagés, sensations) et aménageable en temps réel par une gestion instantanée de l’intensité

La traction assistée peut être réalisée à l’aide d’une machine de musculation offrant une station réglable dont l’assistance est gérée par une poulie. Mais les sensations et la praticité sont beaucoup moins intéressants. Auquel cas, voici deux variations de la traction assistée présentée :

Il n’existe pas de contre-indications particulières à réaliser la traction assistée, si ce n’est de veiller à bien contrôler la descente.